+33 2 41 51 04 65 | contact@cabinetchevillon.fr

Vente maison de caractère entre Saumur et Montsoreau

Réf : 3692

564.000 €


ANJOU  -  Région Saumur  - 



5
3
250 m2
2387 m2

Maison de caractère à vendre sur les coteaux de la Loire, proche Saumur.

 

À flanc de colline, cette belle maison de maître du XIXe siècle domine de tout son caractère un vaste jardin arboré. Située dans un charmant village des bords de Loire, entre Saumur et Montsoreau, elle possède la séduction propre aux demeures angevines d’époque. Mise en valeur par des travaux de rénovation respectueux de son authenticité, cette demeure familiale de 250 m² permet de profiter de la sérénité de la campagne ligérienne à proximité de toutes les commodités de la ville.

 

Une situation privilégiée au cœur des paysages du Saumurois

Sur la rive gauche de la Loire, le village viticole s’étend paisiblement dans un paysage typique et préservé au cœur du Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine. Son coteau parsemé d’habitats troglodytiques surplombant les bords du fleuve, son vignoble renommé Saumur-Champigny, ses espaces boisés et verdoyants offrent à ses habitants tous les attributs de la douceur de vivre angevine.

À seulement quelques kilomètres, l’agréable ville de Saumur dispose de tous les commerces, équipements et services nécessaires. Sa gare permet de gagner Tours en moins de 30 mn pour correspondance avec la Ligne Grande Vitesse Atlantique.
Paris est distante de quelque 300 km, dont plus de 280 par autoroute.

 

Le charme d’une maison authentique du Val de Loire

De la petite rue calme qui la dessert, la maison ne laisse apparaître qu’un mur de pignon en belle pierre de tuffeau soigneusement appareillée, percé d’une fenêtre à chaque étage. Dans sa continuité, un mur de clôture de même appareil délimite le jardin en le protégeant des regards. Il possède un haut portail en bois, encadré par des piliers de pierre surmontés d’un chapiteau, et une petite porte d’entrée attenante qui s’ouvre sous un foisonnante glycine.

On accède alors à un bel espace jardin en terrasse bordé par la façade principale exposée sud-ouest. Deux beaux marronniers et quelques vieux rosiers tapissent l’intimité de ce jardin où un abri accueille un petit coin salon, l’été à l’abri du soleil.

Perpendiculairement à la rue, la bâtisse rectangulaire se dresse fièrement, dans toute la splendeur de son architecture et la clarté de sa pierre de tuffeau, emblématique du Val de Loire. Fidèle au style des maisons de maître angevines du XIXe siècle, elle s’élève sur deux étages sous une toiture à quatre pentes, traditionnellement couverte d’ardoise. L’organisation de la façade répond à une volonté de symétrie mise en relief par les éléments d’ornementation. Les ouvertures s’alignent parfaitement rythmés par des corniches décoratives.

 

Des pièces spacieuses et confortables pour une maison familiale

D’importants travaux de rénovation (isolation, double-vitrage, ventilation, connexion à la fibre optique) ont doté cette maison de tout le confort indispensable pour s’adapter au mode de vie contemporain. Une décoration d’influence anglaise, douce et intemporelle, vient sublimer le charme inhérent aux éléments d’époque.

Rez-de-chaussée

En partie centrale du bâtiment, l’entrée encadrée de pilastres et surmontée d’un arc plein cintre s’ouvre derrière la double porte vitrée à imposte où l’escalier nous conduira aux étages. Tout le rez-de-chaussée affiche de chaleureuses tomettes anciennes au sol, carrées ou hexagonales. Poutres et solives sont partout apparentes sous un plafond d’une belle hauteur.

Sur la droite, le salon de 30 m², auquel on accède par une large ouverture pratiquée dans le mur, occupe le pignon Est de la maison. Ses deux fenêtres, ouvertes sur deux murs en angle, offrent chacune une vue différente sur le jardin. Cette pièce apaisante comporte une cheminée à manteau de marbre rouge, agrémentée d’un ravissant trumeau décoré de pilastres et d’une guirlande. Elle est raccordée à un poêle à bois en fonte opérationnel.

Sur la gauche du hall d’entrée s’ouvre une salle à manger conviviale de 26 m² dont la fenêtre donne sur la terrasse. Une cheminée semblable à celle du salon, mais en marbre noir, trône au centre du mur, équipée elle aussi d’un poêle en fonte. En enfilade de cette pièce, une grande cuisine dînatoire de 23 m² complète cet étage inférieur. Baignée de lumière, elle bénéficie de l’éclairage de deux fenêtres et d’une grande porte vitrée à imposte donnant sur la terrasse. Les murs blancs sont aménagés de nombreux placards de même teinte, accentuant la clarté de la pièce. Un évier timbre d’office et un piano de cuisson habilement intégré dans l’ancien foyer de la grande cheminée contribuent à l’hospitalité simple et authentique de cette pièce. Derrière une petite porte, un escalier conduit aux caves et au reste du terrain.

Premier étage

Du vestibule, un bel escalier en bois à double quart tournant mène à une pièce palière parquetée.  D’un côté, elle distribue une chambre traversante avec double vue sur le jardin. La salle d’eau attenante, avec une grande douche et toilettes, profite d’une lumière naturelle grâce à sa grande fenêtre. De l’autre côté du palier, deux autres grandes chambres claires disposent, pour l’une d’une jolie cheminée, pour l’autre d’une salle de bain privée avec toilettes.

Deuxième étage

La seconde volée d’escalier grimpe jusqu’au dernier étage aménagé sous les combles. Deux spacieuses chambres mansardées, de respectivement 26 et 30 m², occupent les deux extrémités de la maison. Leur beau volume, éclairé à la fois par les ouvertures en façade et des fenêtres de toit, est magnifié par la splendeur des fermes de charpente apparentes. Entre ces deux chambres, desservis par un vaste couloir palier, se succèdent une salle de bains avec grande baignoire et toilettes, un débarras et une buanderie.

Sous-sol

Sous le rez-de-chaussée, un niveau supplémentaire s’étend sous les 80 m² d’emprise au sol de la maison. Souterrain pour une partie, il débouche au niveau du second jardin, du fait de la déclivité du terrain, en s’ouvrant par une magnifique porte cochère. Distribué en une série continue de trois grandes et hautes caves séparées et soutenues par de superbes voûtes en tuffeau, cet espace peut être assigné à des usages divers : chai, cellier, atelier, garage où 3 voitures peuvent stationner.

Terrain

En contrebas du jardin aménagé au-devant de la maison, le terrain se poursuit sur près de 2 000 m² à l’arrière de la maison. Il est traversé dans sa partie basse par un petit ruisseau que borde une petite bambouseraie de hautes tiges impressionnantes… et qui profite de cette irrigation naturelle. Quelques arbres fruitiers offriront aux futurs occupants de cette propriété de charme, la beauté de leur floraison printanière et le plaisir généreux des récoltes saisonnières.

 


DPE

DPE En cours


Contactez-moi
arrow_drop_up mail_outline